Publié le: dim, mar 13th, 2011

Quand vendre une action ?

Share This
Tags

Si la décision d’acheter une action peut se prendre sans peine, celle de vendre une action s’avère nettement plus problématique. Pourquoi ? Sans doute parce que l’investisseur, comme tout consommateur, préfère tout naturellement l’achat (parfois impulsif ou compulsif) à la vente, l’accumulation à la séparation. A cela s’ajoute un aspect psychologique : une fois l’action achetée, l’investisseur tend à se « prendre d’affection » pour la valeur choisie. Il a du mal à s’en séparer.

Il a aussi tendance à lui accorder plus de valeur qu’elle n’en possède réellement. Ainsi, si le cours monte, il jugera inutile de vendre son action tout de suite… Et si le cours baisse, il cherchera par tous les moyens à éviter de reconnaître son erreur : désireux d’échapper au regret de ne pas avoir vendu plus tôt, il attendra des jours meilleurs. En effet, pourquoi vendre à perte alors qu’une nouvelle positive surviendra peut-être bientôt pour redonner du tonus au cours de l’action ? Bien entendu, il faut bannir de tels raisonnements. Une action dont le cours monte peut retomber aussi vite, voire plus. Une action dont le cours baisse ne remonte pas nécessairement. Plutôt que de laisser son esprit divaguer de la sorte, l’investisseur a donc tout intérêt à revenir à un maximum d’objectivité. Ce qui déclenche l’achat d’une action, c’est le fait de la considérer comme bon marché, ce qui suppose certaines hypothèses notamment en matière de rendement sur dividende et de croissance.

quand-vendre-une-actionLorsque le cours de l’action évolue (à la hausse ou à la baisse), il convient de se demander si l’analyse qui a présidé à son achat conserve toujours sa pertinence au regard des éventuelles nouvelles informations disponibles. N’oubliez pas qu’acheter ou conserver des actions trop chères, avec des rendements trop faibles ou négatifs, constitue le premier des pièges boursiers. Vous devez donc vendre de telles actions. Maintenir une position devenue défavorable a par ailleurs un coût : pensez à ces autres actions bon marché que vous allez acheter avec l’argent tiré de la vente d’actions devenues trop chères. En conclusion, pour la santé de votre portefeuille d’actions, bien vendre présente au moins autant d’importance que bien acheter.

En pratique
Votre règle d’or devrait être la suivante : si les motifs qui ont conduit à l’achat de la valeur ne se vérifient plus, alors vendez cette action. Et ceci même si son cours a chuté. Car la baisse du cours ne signifie pas que l’action est désormais devenue bon marché. Combien d’investisseurs se retrouvent-ils « collés » depuis de nombreuses années avec des actions Eurotunnel dont ils attendent patiemment la remontée du cours alors que l’argent d’une revente rapide aurait été bien mieux investi ailleurs ?
Et si un évènement important dans la vie de l’entreprise survient, telle que l’acquisition d’une autre société de taille équivalente, reconsidérez totalement votre jugement, et évaluez de nouveau les risques : ce rachat paraît-il favorable à la croissance des bénéfices ?
N’hésitez pas non plus à vendre une action que vous détenez pour en acheter de nouvelles, plus prometteuses selon vos critères.

A propos de l'auteur de l'article

Dr Les Sous

- Le docteur Les Sous est un personnage fictif et ludique. Derrière ce pseudonyme, un conseiller en gestion de patrimoine, spécialiste dans le conseil aux entreprises et dirigeants d'entreprises anime le site cliniquedupatrimoine.com et dispense des conseils gratuits sur la gestion patrimoniale, accessibles à tous. Fort d'une expérience de plus de 12 ans dans la gestion de patrimoine privé et professionnel, le Dr Les Sous vous conseille et vous apprend à mieux cerner les enjeux de la gestion de patrimoine dans un contexte économique et fiscal qui évolue régulièrement.

Actualités économiques et boursières

Vous trouverez ci-après des actualités économiques et boursières :

Notre flux RSS

notre flux RSS