Publié le: mer, avr 23rd, 2014

Obtenir de meilleurs revenus à la retraite

Investir aujourd’hui pour vivre sereinement demain…

La pension retraite reste inférieure au salaire touché juste avant de cesser de travailler. Ce constat est vrai pour toutes les professions sans exception. Si vous espérez conserver votre niveau de vie, il va falloir trouver d’autres revenus supplémentaires et ce quel que soit votre âge. Avant que vous ne soyez à la retraite, mais même lorsque vous avez quitté la vie professionnelle, vous disposez de toute une série de solutions permettant d’améliorer vos revenus. Voyez lesquelles et si elles sont adaptées à votre situation, en particulier à votre âge et au moment où vous avez envie de sortir de la vie active.

1/ Être propriétaire de sa résidence principale :

residence principaleLe loyer d’un logement représente une partie non négligeable des charges à payer chaque mois. A la retraite, ce poste de dépense peut disparaître et vous donner un bol d’air. La solution est de devenir le plus vite possible propriétaire de votre logement et d’abandonner le statut de locataire. Plus vous achetez jeune, plus vous vous donnez de marge de manœuvre pour rembourser à votre rythme les mensualités du crédit immobilier souscrit pour effectuer votre achat. Et cela vous permet notamment de mieux vous organiser quels que soient les aléas de la vie. Il paraît raisonnable de tabler sur 20 à 25 ans pour rembourser un prêt immobilier, même si au final, il le sera peut-être avant.

Dr Les Sous

L’avis Du Dr Les Sous : une évidence !!

2/ Acheter aujourd’hui la nue-propriété d’un bien pour en être plein propriétaire à terme :

principe-nue-proprieteSi vous souhaitez investir dans l’immobilier avec un budget moindre, vous pouvez tirer parti du démembrement de propriété. Il s’agit de séparer l’usufruit de la nue-propriété. Autrement dit séparer le droit d’utiliser et celui de détenir. Ce qui vous permet d’acheter pour une mise de départ 40 à 60 % moins élevée qu’un achat immobilier classique. Dans un premier temps, vous serez propriétaire sans avoir l’usage du bien. Dans un second temps, selon l’accord avec l’usufruitier, vous obtiendrez la pleine propriété. Il faut compter en moyenne 15 à 20 ans. A cet instant, vous pourrez occuper, louer ou vendre le bien.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : un placement idéal pour qui ceux qui peuvent emprunter sans bénéficier de revenus locatifs immédiats…

3/ Des revenus complémentaires en louant un appartement :

Investissement-immobilierL’un des moyens les plus fiables pour se procurer des revenus supplémentaires à la retraite est d’investir dans un bien immobilier et de le louer. Chaque mois, les loyers reçus viendront s’additionner à votre pension retraite. Si l’achat de ce bien immobilier nécessite la souscription d’un crédit, la stratégie la plus adaptée est de faire cette opération le plus tôt possible dans votre vie. Ainsi, le remboursement de l’emprunt ne viendra pas atténuer le bénéfice des revenus tirés de la location. Attention une partie de vos revenus sera taxée. Et vous aurez des impôts locaux à honorer. Sans oublier le temps à consacrer pour assurer la gestion de votre location à moins de passer par les services payants d’un intermédiaire.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : le rêve de beaucoup…. réalisable à condition de s’y prendre tôt !

4/ Racheter les cotisations retraite correspondant à vos années d’études :

retraite-RSI-rachat-de-trimestres-avantageuxS’il vous manque des trimestres pour bénéficier d’une pension complète, vous avez la possibilité de racheter des trimestres de cotisation. Cette démarche doit être effectuée avant d’avoir atteint l’âge de 65 ans. Mais plus vous tardez, plus le coût est élevé. Autrement dit, mieux vaut racheter le plus tôt possible vos trimestres manquants. Attention, vous ne pouvez racheter que jusqu’à douze trimestres. Et à la condition qu’ils correspondent à la période de vos années d’études dans un établissement d’enseignement supérieur ou dans une école technique supérieure validées par un diplôme. Le temps passé dans une grande école, même sans diplôme, est également pris en compte.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : peu rentable eut égard à l’investissement. Il existe d’autres solutions plus rentables !

5/ Travailler plus longtemps et bénéficier d’une surcote :

travail-sante-fleche-300x173Le montant de la pension retraite de base peut être amélioré en cotisant plus longtemps que ce que la loi impose. Ce qui veut dire faire valoir ses droits à la retraite plus tard que prévu. Autrement dit, si vous avez plus de 60 ans et déjà cotisé 162 trimestres, la cotisation de trimestres supplémentaires vous permet d’obtenir un montant de pension plus intéressant. Ce principe vaut pour toute personne relevant du régime des salariés du régime général, des salariés agricoles, des travailleurs non salariés des professions artisanales, industrielles et commerciales et des exploitants agricoles.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : un trimestre de plus change parfois beaucoup le montant de votre retraite

6/ Bénéficier des avantages des retraites supplémentaires :

Les régimes de retraite supplémentaire permettent de compléter vos pensions versées par les régimes obligatoires de base et complémentaire. Malheureusement, tout le monde ne peut pas en profiter. Tout dépend des choix faits par les entreprises dans le cadre de leur politique d’épargne salariale. Ainsi, seuls les salariés dont les entreprises ont adopté ce système, qui n’est pas obligatoire, peuvent recevoir effectivement une pension supplémentaire. Le financement est assuré par l’entreprise et les cotisations sociales supplémentaires des salariés selon la règle des régimes par répartition ou régimes par capitalisation selon le libre arbitre de chaque entreprise.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : à préparer dès le plus jeune âge….

 7/ Solder ses crédits avant de partir à la retraite :

Pour obtenir un pouvoir d’achat maximal au moment de la retraite, il faut sans doute commencer par se pencher sur la situation de ses emprunts et en réduire le poids dans votre budget, voire les faire disparaître. Pour cela, vous renégociez les taux ou le regroupement de vos prêts en un seul. Le mieux étant de les solder tous à condition bien sûr d’en avoir les moyens. En contrepartie, vous économisez le coût des intérêts des périodes à venir qui ne sont plus dûs. En pratique, cela veut dire que vous réalisez un remboursement anticipé. Attention, dans certains cas, cette opération entraînera des frais. Et pour un crédit immobilier, il existe des clauses interdisant les remboursements inférieurs à 10 % du montant du prêt, sauf s’il s’agit de son solde.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Une évidence !!!

8/ Cumuler emploi et retraite :

Si vous n’avez pas pu investir avant votre retraite pour vous procurer un revenu supplémentaire, vous pouvez choisir de continuer à travailler. En effet, rien n’interdit de cumuler un emploi avec votre retraite. Il n’existe aucune limite pour les sommes que vous pourrez ainsi toucher. Pour cela, vous devez percevoir vos pensions retraite de base et complémentaire et être âgé d’au moins 60 ans. Si vous ne réunissez pas ces conditions, vous pourrez tout de même concilier votre pension avec un salaire mais, selon que vous avez été salarié ou non salarié, vous devrez vous soumettre à des critères précis. Prenez vos précautions si vous optez pour cette solution.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Si vous vous sentez « d’attaque » uniquement…

9/ Cotiser plus pour augmenter votre retraite :

Les régimes de retraite permettent de cotiser au-delà des montants imposés par la loi. Cette solution s’applique aux professions libérales comme les experts-comptables ou les architectes mais aussi aux salariés à temps partiel. Pour ces derniers, il est permis de verser des sommes équivalentes à celles d’un travail à temps plein. Le surplus de cotisation, qui demande un effort financier chaque mois, permet d’avoir le nombre de trimestres nécessaires pour percevoir une pension complète. Cette solution s’adresse à tous dès lors que l’on occupe un travail à temps partiel, ce qui est tout particulièrement le cas des femmes.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : encore faut il le pouvoir… et le vouloir !

10/ Vendre un logement en viager :

Lorsque la pension de retraite de base et les éventuels revenus complémentaires ne suffisent pas à couvrir toutes les dépenses, le viager constitue une alternative intéressante. Pour cela, il faut être propriétaire de son logement. En ce cas, vous pouvez le mettre en vente mais en indiquant que l’acquéreur ne pourra en avoir l’usage qu’après votre décès. Et au lieu de vous verser le montant de la vente en une fois, il vous verse une rente chaque mois. Cette solution a un double avantage : rester chez soi et obtenir un nouveau revenu. Si vous le souhaitez, vous pouvez conclure un viager sans exiger de rester dans le logement. Dans ce cas, vous toucherez uniquement la rente même si vous allez en maison de retraite par exemple.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : A privilégier si vous n’avez pas d’héritiers directs

11/ Revendre un logement devenu trop grand à la retraite :

La décision peut paraître brutale. Si vous avez des enfants et qu’ils ont quitté le foyer familial ou bien encore si vous avez divorcé, le logement dont vous êtes propriétaire est peut-être devenu trop grand. C’est sans doute le bon moment pour le revendre et en acquérir un autre plus adapté à vos nouveaux besoins. Comme les deux logements ne sont pas identiques, il doit vous rester un pécule après l’achat de votre nouveau logement. Libre à vous d’utiliser ce surplus comme vous le souhaitez : le placer ou le consommer. Le mieux est tout de même de le placer pour le faire fructifier et ainsi avoir des revenus réguliers et complémentaires à votre pension retraite.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Choisir un logement plus petit et profiter des capitaux pour vivre confortablement… une évidence !

12/ Choisir une sortie en rente pour votre contrat d’assurance vie

Arrivé à la retraite, ce qui importe c’est de s’assurer des revenus réguliers quels que soient les évènements, et ce jusqu’au décès. Aussi, dans cet objectif, si vous êtes titulaire d’une assurance-vie il paraît judicieux de retenir une sortie de capital sous forme de rente. En ce cas, l’épargne placée est restituée par des versements réguliers. Pour être sûr de percevoir cette rente, veillez à bien souscrire un contrat d’assurance-vie avec une option de rente viagère.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Attention à la fiscalité de la rente. Seul le PEA propose une rente défiscalisée.

13/ Faire des retraits partiels sur son assurance vie :

Les détenteurs d’une assurance-vie le savent peu mais ils disposent d’une troisième manière de profiter du capital mis de côté. En plus de la sortie du capital à la date de l’échéance ou d’un versement sous forme de rente, ils peuvent utiliser des retraits partiels. La somme retirée varie en fonction des besoins et du capital disponible sur le contrat. Ainsi, ils constituent des revenus plus ou moins réguliers qui compléteront leur pension de retraite de base. Quant aux sommes laissées sur votre contrat, elles continuent à fructifier. Attention, il faut vérifier que le contrat n’oblige pas à effectuer un minimum de versement chaque année. Sans quoi, cela réduirait le budget mensuel. Et il faudrait déterminer si le gain des retraits compense les mensualités.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Pour garder le contrôle de son capital

14/ Une rente viagère pour les fonctionnaires :

Les fonctionnaires disposent d’une solution pour compléter leur pension retraite : le contrat Préfon. Le fonctionnement est simple. Chaque cotisation versée alimente une réserve. Celle-ci se valorise au cours du temps. Quand le fonctionnaire fait valoir ses droits à la retraite, il obtient un revenu complémentaire qui prend la forme d’une rente viagère. Dans le détail, les cotisations pendant la période d’activité sont transformées en points retraite. Leur valeur ne peut jamais baisser. Ce qui permet de savoir à l’avance la rente minimale que l’on va percevoir le moment venu. Comme les versements sont libres, un fonctionnaire peut ajuster ses versements en fonction du niveau de rente qu’il souhaite se garantir à la retraite.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Le PERP des fonctionnaires…. et une rente garantie

15/ Profiter des avantages de l’épargne salariale :

PEEL’amélioration de votre pension retraite repose sur votre capacité à utiliser le maximum de leviers à votre disposition. Si vous disposez d’un plan d’épargne entreprise (PEE), vous pouvez faire gonfler votre capital plus rapidement. Grâce à vos versements réguliers que votre employeur complète par ce que l’on appelle des abondements, vous épargnez plus vite pour votre retraite en plus des sommes déjà obtenues au travers de la participation et de l’intéressement. Vous pouvez encore faire mieux en optant pour des placements plus risqués avec un meilleur rendement que les supports sécurisés retenus par défaut par votre employeur. Pour rappel, le PEE est proposé par votre entreprise.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : la meilleure rentabilité si votre PEE bénéficie de l’abondement de l’entreprise

16/ Utiliser votre PEA pour bénéficier d’une rente défiscalisée :

Pour compléter une pension retraite, vous pouvez vous appuyer sur le plan d’épargne en actions (PEA). Le capital placé est non-imposable sauf les 13,5 % des prélèvements sociaux lorsque ce plan est détenu plus de huit ans et peut vous être restitué sous forme d’une rente. Pour profiter à plein de cet avantage, il est judicieux d’ouvrir un PEA le plus tôt possible même si au départ le capital n’est guère important. Attention, le versement d’une rente dépend de la réussite de vos placements. Si vous faites de mauvais choix, vous aurez perdu votre capital. Vos décisions doivent se faire à l’aune du risque que vous acceptez de prendre pour faire fructifier votre épargne.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous :  La seule solution de rente défiscalisée… pour ceux qui ont osé investir dans des actions.

 17/ Conserver son Plan d’Epargne Populaire (PEP) :

Le plan d’épargne populaire (PEP) fait partie de ces nombreux produits que l’on ne peut plus souscrire mais dont les titulaires conservent le bénéfice s’ils ne le clôturent pas. Bien qu’il ait disparu le 25 septembre 2003, si vous en possédez un vous pouvez continuer à y placer votre épargne tant que vous n’avez pas dépassé le plafond de 92 000 euros. Vu le taux du Livret A (1,25 % au 1er février 2014), par exemple, vous avez eu raison de ne pas fermer votre PEP. Vous profitez d’un placement non imposable au-delà de huit ans de détention avec une rémunération variant entre 2,50 et 4 %. Ce qui permet de compter sur un complément mensuel de 190 à 300 euros, sur la seule base des intérêts si vous avez atteint le plafond.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : Pas le meilleur rendement, mais du sûr et du concret…

18/ Investir dans l’immobilier sans soucis de gestion grâce aux SCPI :

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier pour compléter votre retraite mais sans être le seul propriétaire d’un logement, il existe une solution : les sociétés civiles de placement dans l’immobilier (SCPI). Vous achetez des parts dans cette société et en échange vous recevez des revenus réguliers grâce au rendement. Celui-ci est obtenu à partir des investissements faits. De votre côté, vous vous débarrassez des soucis de gestion et de location. La SCPI s’en charge. Seul bémol : vous devez avoir en tête que vous pouvez perdre votre apport. En effet, les rendements ne sont pas garantis. Ils dépendent de la présence ou non d’un locataire dans le logement, ou bien encore du prix de revente d’un bien immobilier.

Dr Les SousL’avis Du Dr Les Sous : un placement simple et sans soucis au quotidien pour investir dans l’immobilier

A propos de l'auteur de l'article

Dr Les Sous

- Le docteur Les Sous est un personnage fictif et ludique. Derrière ce pseudonyme, un conseiller en gestion de patrimoine, spécialiste dans le conseil aux entreprises et dirigeants d'entreprises anime le site cliniquedupatrimoine.com et dispense des conseils gratuits sur la gestion patrimoniale, accessibles à tous. Fort d'une expérience de plus de 12 ans dans la gestion de patrimoine privé et professionnel, le Dr Les Sous vous conseille et vous apprend à mieux cerner les enjeux de la gestion de patrimoine dans un contexte économique et fiscal qui évolue régulièrement.

Ecrivez votre commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Actualités économiques et boursières

Vous trouverez ci-après des actualités économiques et boursières :

Notre flux RSS

notre flux RSS